Dictionnaire visuel des arbres et arbustes communs

Un guide très pratique, pour commencer à être à même de comprendre un peu mieux ce qui nous entoure quand on se balade !

Note : 4/5.

Dictionnaire des arbres

Je l’avoue sans fard : je suis une quiche pour tout ce qui concerne la nature. C’est-à-dire tout ce qui nous entoure, l’écosystème, les bêtes, les plantes, les cailloux, tout ça… Et ça me frustre de plus en plus, parce que j’ai appris plein de choses à l’école primaire, que j’ai oubliées depuis, et je vis depuis des années et des années dans des grandes villes, où l’on ne pense que très rarement aux arbres, aux fleurs, aux nuages et à la lune. Cet été, à peine étais-je capable de reconnaître les chênes – grâce à leurs glands – et les platanes de Sully le long des routes.

Je me suis rendue dans la grande librairie du coin, pour chercher un livre qui me permettrait facilement d’identifier ce qui m’entoure. Pas besoin d’infos sur le concombrier du Vénézuela  ou les palmiers de Sibérie, juste les cyprès, les hêtres, les ormes et autres arbres de nos latitudes.

La littérature botanique est florissante, on trouve de tout, apparemment de qualité très inégale. Les ouvrages sur les arbres se répartissaient en différentes tendances. D’abord, les beaux livres, richement illustrés, mais avec une claire orientation esthétique et anecdotique. Bien pour un cadeau, mais pas très adapté à mon besoin.

La deuxième tendance, ce sont les encyclopédies des arbres, comme le Larousse des arbres, qui semble être une référence, mais j’ai trouvé ça difficile d’approche pour une néophyte : les titres d’articles désignent les arbres avec leur nom scientifique en latin, toutes les plantes du monde sont concernées, et la plupart des articles ne sont pas accompagnés d’illustrations ! Comment faire, alors, pour les reconnaître ? Ce type d’ouvrage est déjà un cran au-dessus de ce dont j’ai besoin, puisque je me situe au niveau « ras des paquerêttes ».

Une autre catégorie d’ouvrages, plus littéraire, explore les histoires, mythes, propriétés et la vie des arbres : soit sur un modèle abécédaire, soit sous la forme d’essais, comme le best-seller La vie secrète des arbres, de Peter Wohlleben, qui croule sous les critiques de lecteurs enchantés et qui donne envie. Mais là on est carrément au niveau « Jedi des arbres », et bien sûr, il n’y a presque pas d’images, alors que c’est bien d’un imagier dont j’ai besoin.

L’étagère consacrée aux arbres se terminait heureusement sur mon sésame, encore emballé sous cellophane. Ce dictionnaire de Maurice Reille, dont on retrouve les contenus illustrés sur le site Arbres de Lozère, est un dictionnaire de botanique accessible à tous, basé sur le visuel et recensant les plantes de nos contrées. Il est édité par Ulmer, une maison d’édition spécialisée dans les plantes et jardins, qui a sorti deux autres ouvrages par le même auteur : Dictionnaire visuel de botanique, Dictionnaire visuel des plantes de la garrigue et du Midi.

dictionnaire-visuel-des-arbres-et-arbustes-communs_2

C’est le nom usuel de l’arbre qui désigne chaque article, qui décrit les caractéristiques de l’arbres, en déclinant chaque aspect avec une photo : vue d’ensemble, troncs ou racines, écorces, feuilles, fleurs, fruits. Voilà un excellent outil pour commencer en botanique, agréable à regarder chez soi avant de partir en balade, fort utile pour la première étape de la compréhension : l’identification et la description. Encore un peu et je vais commencer un herbier !!

justine3Dictionnaire visuel des arbres et arbustes communs, par Maurice Reille, Editions Ulmer, 2015.

 

Publicités

Bonus – Remèdes littéraires

Vous trouvez votre nez trop grand ? Vous traversez la crise de la quarantaine ? Vous êtes coincé dans une salle d’attente ? Vous ronflez ? Vous avez la gueule de bois ? Vous vous êtes trompé de métier ? Pas de panique ! Il existe des remèdes à tous nos petits maux et aux plus grands – la vie, n’est-ce pas – et ils se trouvent dans des livres !

Remèdes littéraires

Dans un livre, particulièrement, « Remèdes littéraires – Se soigner par les livres ». Une jolie métaphore du rôle que peut jouer la littérature dans nos vies, comme elle peut être source de réconfort, refuge, compagnon de route dans les moments difficiles. Et de vraies sources d’inspiration, quand les livres eux-mêmes traitent de ces maux de la vie !

Se soigner par les livres, ce n’est pas seulement une jolie métaphore ou une idée de livre amusante, c’est une véritable discipline paramédicale. La bibliothérapie est encore peu pratiquée en France, mais mais connaît un engouement dans d’autres pays. Vous êtes-vous déjà fait la réflexion que la lecture d’un livre avait changé votre vie, votre façon de voir les choses ? vous a redonné le sourire, ou l’espoir ? Il existe des livres-déclics, des livres thérapeuthes. A Londres, la School of Life pratique ces soins par les livres. Les deux auteures de « Remèdes littéraires » en ont fait partie.

Vous vous retrouvez donc avec un petit pavé plein d’humour, bourré d’idées de lectures éclectiques, originales, surprenantes ou plus classiques. Certains articles contiennent des top 10, quand certaines situations donnent tout loisir de lire. Par exemple à l’article « Etre à l’hôpital », on vous recommande 5 livres sur les anges (humour douteux) et 5 livres d’aventure (pour s’évader) .

Les pathologies de la lecture sont aussi traitées, on vous propose des solutions, à prendre ou à laisser, lorsque vous êtes un acheteur de livres compulsifs, si vous avez peur de finir des livres auxquels vous vous êtes attaché, ou encore si vous avez plutôt tendance à lire plutôt que vivre…

Voici donc une excellente boîte à idées de lectures, pour compléter les idées glanées sur les mécaniques imaginaires, au cours de discussions avec vos amis, sur les étals de libraires ou sur des sites de critique, un livre qui vous propose des lectures s’adaptant à des situations de vie. Ou une bonne idée de cadeau, puisque les « Remèdes littéraires » m’ont été offerts par Fanny (allez savoir pourquoi ça lui a fait penser à moi !).

Si ce livre vous tombe entre les mains, il est intéressant de vous observer dans sa découverte. Quels articles irez-vous voir en premier ? Je vous livre mon premier article lu : pour « Etre fauché », on me recommande de lire Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald (l’argent ne rend pas heureux), et Money, Money de Martin Amis (pour se rappeler de quelle horrible manière l’argent peut salir et corrompre), pour ensuite mieux revenir à Gatsby pour faire ce que James Gatz aurait dû faire… vivre de peu, mais heureux !

 

justine3Remèdes littéraires, par Ella Berthoud et Susan Elderkin. Editions Jean-Claude Lattès, 2015.